»
Législatives 2017
Tous les résultats dans votre commune et votre circonscription.

Callac Callac va accueillir une famille de réfugiés

CÔTES-D'ARMOR - Entre Carhaix et Guingamp, la commune de Callac s'apprête à accueillir une famille de réfugiés syriens. C'est la maire, Lise Bouillot, qui l'a annoncé.

02/03/2017 à 16:35 par llefur

 

C'est un couple avec ses trois enfants qui va s'installer, dans les jours à venir, dans un appartement aménagé au rez-de-chaussée de l'ancienne école Sainte-Anne, au centre-ville de Callac.
C'est un couple avec ses trois enfants qui va s'installer, dans les jours à venir, dans un appartement aménagé au rez-de-chaussée de l'ancienne école Sainte-Anne, au centre-ville de Callac.

Entre Carhaix et Guingamp, la commune de Callac (Côtes-d’Armor) s’apprête à accueillir une famille de réfugiés syriens. C’est la maire, Lise Bouillot, qui l’a annoncé, jeudi dernier en conseil municipal.

Callac va très bientôt accueillir une famille de réfugiés syriens kurdes.

Leur arrivée est imminente. « D’ici une quinzaine de jours environ », annonçait jeudi soir, en conseil municipal, la maire Lise Bouillot. « Une bonne nouvelle » ajoutait-elle, à l’unisson avec les représentants de la minorité.

C’est une famille de réfugiés syriens kurdes qui va poser ses valises à Callac. Un couple et trois enfants, un garçon d’une dizaine d’années et deux plus jeunes soeurs.

« Ils ont déjà le statut de réfugiés, il leur fallait un point de chute et notre appartement convenait bien », poursuit Lise Bouillot. Par contre, « on va devoir se retrousser les manches pour faire le ménage, trouver des meubles et différentes affaires pour qu’ils se sentent bien en arrivant ». Carole Le Jeune s’est étonnée, elle croyait avoir compris que le logement était complètement équipé. « Non il n’y a pas tout », a répondu Lise Bouillot.

Dans une quinzaine de jours à Callac

La maire a indiqué qu’il y avait une gazinière, une table, des chaises, un buffet et un canapé. Il va falloir acheter un frigo et penser au couchage, aux rideaux, au linge et à la vaisselle. « Il faudra acheter une literie neuve et équiper correctement le logement sans que ce soit un mélange de bric et de broc », insistait la maire. La solidarité locale devrait fonctionner pour finir de meubler décemment le petit appartement dédié aux réfugiés, dans l’ancienne école Sainte-Anne, au centre-ville de Callac.

Les élus callacois ont tout un ensemble de choses à prévoir avant l’arrivée de leurs nouveaux hôtes. Et pas seulement des détails matériels. « Il faut savoir qu’ils ne parlent que l’arabe. Ils ne sont ni francophones, ni anglophones », a expliqué Lise Bouillot. Ce n’est pas un obstacle majeur pour les élus, puisque certains ont souri en disant qu’ils allaient apprendre l’arabe, tandis que d’autres identifiaient déjà certains habitants de la commune qui parlent cette langue et pourraient servir d’interprètes dans un premier temps.

« Les accueillir sans être intrusifs »

Cela fait plusieurs mois que ce logement vide attendait une famille de réfugiés et c’est l’association Coallia, avec laquelle la mairie est en contact depuis le départ, qui a servi d’intermédiaire. « Je leur téléphone tous les quinze jours depuis un an », a rappelé la maire.

L’arrivée est donc imminente de cette famille dont le papa est peintre de profession et la maman femme au foyer.

Les enfants sont tous scolarisés, la plus petite fille doit avoir quatre ans, croient savoir les élus.

Ils n’ont que peu d’informations sur ces futurs nouveaux arrivants et vont être accompagnés pour les accueillir de la meilleure des manières. « Des spécialistes vont nous briefer car c’est un moment délicat pour eux. On ne connaît pas leur histoire et on ne doit pas se montrer intrusifs, tout en les entourant. »

 

22160 Callac

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Résultats sportifs de votre région
Go

Guingamp - Vendredi 23 juin 2017

Guingamp
Ven
23 / 06
21°/13°
vent 36km/h humidité 73%
Sam20°-13°
Dim19°-13°
Lun22°-13°
Mar19°-13°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter