Guingamp Toute la famille Kergus va courir à la Galoupadenn des Timouns

CÔTES-D'ARMOR - Chez les Kergus, la course à pied se pratique en famille.Dimanche, Guy, Evelyne et leur fils Corentin seront sur la ligne de départ de la 7e Galoudapenn à Guingamp.

06/01/2017 à 15:58 par Gaël Arcuset

 

Guy, Evelyne et Corentin Kerguz ne maqueront pas de participer à la 7e Galoudapenn, dimanche, à Guingamp.
Guy, Evelyne et Corentin Kerguz ne maqueront pas de participer à la 7e Galoudapenn, dimanche, à Guingamp.

Chez les Kergus, la course à pied se pratique en famille.Dimanche, Guy, Evelyne et leur fils Corentin seront sur la ligne de départ de la 7e Galoudapenn à Guingamp (Côtes-d’Armor).

« On a l’âme guingampaise. Guingamp c’est chez nous et c’est aussi la première épreuve du Challenge de la solidarité. »

Un passage obligé

Dimanche, la famille Kergus ne manquera pour rien au monde cette première épreuve du challenge de la solidarité imaginée en 2011 par l’association Solidarité pour les Timouns d’Haïti.

Quand on a la passion course à pied chevillée au coeur et au corps comme ces Goudelinais, la Galoupadenn est un passage obligé en ce début d’année. Guy et Evelyne Kergus, et leur fils Corentin, seront sur la ligne de départ au jardin public de Guingamp avec leurs coéquipiers goudelinais des coureurs de l’Isle.

La Galoupadenn, c’est vraiment super, développe Guy qui s’alignera sur 21 km alors qu’Evelyne et Corentin crapahuteront sur le 13 km. C’est agréable de courir dans la ville, c’est familial

Cette septième édition de la Galoupadenn sera l’occasion pour Guy de renouer avec la compétition après une coupure d’un mois et demi. « Ça fait des années que je suis parti dans le trail. J’ai démarré les grosses courses en 2006 et trois ans plus tard, je me suis attaqué aux épreuves de plus de 100 km. »

Chaque année, la Galoupadenn réunit plus d'un millier de sportif à Guingamp. C'est, sans aucun doute possible, l'événement du début d'année.

A LIRE AUSSI > 5 bonnes raisons de participer à la Galoupadenn

A son récent tableau de chasse, la Diagonale des fous à la Réunion. Une course mythique qui fait rêver les ultra-trailers. Au terme de 57 h d’efforts, le Goudelinais recevait la fameuse médaille de finisher.

De gros objectifs

« Je suis allé à ma main sans chercher à trop forcer. J’ai bien géré et j’ai profité des paysages d’autant que la météo était favorable. J’ai apprécié aussi l’ambiance. C’est vraiment un beau morceau, mais ce n’est pas l’épreuve la plus dure à laquelle j’ai participé. »

Son esprit vagabonde tout de suite vers la Ronda dels cimes en Andorre : 170 km et 13 000 m de dénivelé positif avec 15 pics ou cols au-dessus de 2 400 m. Les connaisseurs apprécieront. « J’ai abandonné la dernière fois que je l’ai faite. Je n’étais pas bien préparé. C’est vraiment la course la plus dure que je connaisse. »

Mais le 7 juillet 2017, le Goudelinais sera au départ avec juste l’ambition d’aller au bout. Terminer et souffrir, c’est vaincre pour ces coureurs de l’extrême. L’optique de l’ultra trailer. La seule. En attendant, place à la Galoupadenn !

 

22200 Guingamp

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Résultats sportifs de votre région
Go

Guingamp - Mercredi 24 mai 2017

Guingamp
Mer
24 / 05
20°/13°
vent 10km/h humidité 98%
Jeu23°-12°
Ven25°-16°
Sam21°-13°
Dim21°-12°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter