Guingamp Blockhaus de Guingamp : son histoire, de 1943 à nos jours

CÔTES-D'ARMOR - Le blockhaus de Guingamp a été construit par les Allemands en 1943. Après la guerre, il n'a pas été détruit. Mais savez-vous pourquoi ?

26/08/2016 à 11:39 par fanchlepivert

Sous l'occupation allemande, l'entrée de la kommandantur, alors propriété Riou, donnant sur l'actuelle boulevard Clemenceau.
Sous l'occupation allemande, l'entrée de la kommandantur, alors propriété Riou, donnant sur l'actuelle boulevard Clemenceau.

Le blockhaus de la rue Lorgeré, à Guingamp, a été construit par les Allemands à partir de janvier 1943. La date est écrite noir sur blanc dans un courrier écrit par la grand-tante d’Antoine Riou, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale.

Cette missive était adressée au ministère de la Reconstruction et de l’Urbanisme, chargé de gérer la remise en état du bâti endommagé ou détruit par fait de guerre. Ce qui était le cas de la propriété de la dame qui avait été réquisitionnée par l’occupant du 19 juillet 1940 au 7 août 1944. Et avait donc subi d’importantes modifications.

Quartier général des FFI

Pour la petite histoire, la demeure ne sera rendue à la famille que le 13 septembre 1944, après avoir servi de quartier général des Forces françaises de l’intérieur (FFI) pendant un mois, suite à la Libération de la ville.

Antoine Riou, devant le blockhaus. Entre ses mains, un plan datant de 1955 qui prévoyait la réalisation d'un lotissement par la ville de Guingamp. Il ne sera jamais réalisé.

A LIRE AUSSI > “Gamin, je jouais dans ce blockhaus”

Coup de théâtre une semaine plus tard. Le 20 septembre, la famille reçoit un courrier du ministère de la Guerre : le blockhaus est réquisitionné comme terrain militaire. La propriété Riou est donc scindée en deux. Elle sera vendue vers 1975.

Le blockhaus en copropriété

Aujourd’hui, le cadastre de la Ville de Guingamp nous apprend que le blockhaus fait partie de la copropriété qui gère les deux immeubles voisins. Selon toute vraisemblance, les entrées du blockhaus auraient été condamnées à la fin des années 60, suite à la construction de ces bâtiments.

Pourquoi le blockhaus n’a-t-il pas été démoli après la guerre ?

Si le monumental blockhaus n’a pas été détruit après-guerre, c’est parce qu’il était surplombé d’un bâtiment en bon état que les autorités de l’époque ont souhaité sauvegarder. Il s’agissait d’un casernement pour les troupes allemandes, construit à la hâte entre janvier et avril 1944.

Pour les réfugiés et les sans-abri

Au sortir de la guerre, le pays fait face à une pénurie de logements. Les constructions qui ont échappé aux bombardements sont précieuses. Le casernement de Guingamp est d’ailleurs réquisitionné par les autorités militaires.

Le blockhaus de la rue André-Lorgeré, de type Regelbau 618 pour les connaisseurs. En partie enterré, il a une emprise au sol de 260 m2. Sa solide structure et sa présence dans un quartier résidentiel n'ont pas permis sa destruction après la guerre. Aujourd'hui, les accès sont condamnés.

A LIRE AUSSI > Le blockhaus oublié livre ses secrets

 

Dans un premier temps, il est destiné à accueillir des réfugiés et des sans-abri. Puis, d’asile de nuit pour héberger les personnes avant de pouvoir prendre un train à la gare. Un peu plus tard encore, des salles de classe y ont été aménagées pour l’école des filles.

Le casernement a finalement été rasé dans les années 1960. Le blockhaus, lui, est toujours là.

Au second plan, sur la droite, le casernement construit par les Allemands sur le blockhaus. Il sera détruit dans les années 60 pour bâtir un immeuble (on aperçoit le premier sur la gauche).
Au second plan, sur la droite, le casernement construit par les Allemands sur le blockhaus. Il sera détruit dans les années 60 pour bâtir un immeuble (on aperçoit le premier sur la gauche).

22200 Guingamp

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Résultats sportifs de votre région
Go

Guingamp - Jeudi 23 févr. 2017

Guingamp
Jeu
23 / 02
11°/6°
vent 83km/h humidité 82%
Ven9°-4°
Sam10°-4°
Dim11°-7°
Lun8°-5°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter