»
Législatives 2017
Tous les résultats dans votre commune et votre circonscription.

Paris Bernard Stéphan, de Trégonneau, était tout proche du Bataclan vendredi soir

C'est un déplacement à Paris que Bernard Stéphan n'oubliera jamais. Cet habitant de Trégonneau, vice-président de l'US Squiffiec-Tregonneau, était à Paris, vendredi soir.

19/11/2015 à 17:06 par Gaël Arcuset

 

Dimanche, Bernard Stéphan et ses amis sont allés se recueillir sur plusieurs sites visés par les terroristes.
Dimanche, Bernard Stéphan et ses amis sont allés se recueillir sur plusieurs sites visés par les terroristes.

C’est un déplacement à Paris que Bernard Stéphan n’oubliera jamais. Cet habitant de Trégonneau, vice-président de l’US Squiffiec-Tregonneau, était à Paris, vendredi soir.

Pour un dîner tout ce qu’il y avait de plus normal. Chez des amis à lui, dans la rue Crozatier, une artère située tout près de la rue de Charonne et du bar La Belle Equipe, là où les terroristes ont frappé.

Bernard Stéphan raconte : « C’était à 300-400 mètres environ de là où on était. On mangeait tranquillement et on n’était au courant de rien jusqu’à 23 h. La télé n’était pas allumée. Vers 23 heures, on a voulu sortir et c’est là qu’on a reçu un message d’un ami travaillant au ministère de la Défense. Il nous a demandé de surtout rester chez nous et de ne pas sortir dans les rues. »


C’était une atmosphère terrifiante

 

Spontanément, les convives allument le poste de télévision. « On a compris. On a ouvert les fenêtres et dehors, c’est un vacarme assourdissant de sirènes : des pompiers, des ambulances, de la police, se remémore le Trégonnois. C’était une atmosphère terrifiante. »

Dimanche, Bernard Stéphan et ses amis sont allés se recueillir sur plusieurs sites visés par les terroristes. « On a commencé par la rue de Charonne qui était à 300 mètres puis à la Belle Equipe pour finir par la place de la République. C’était une atmosphère de recueillement. Les personnes éprouvaient énormément de compassion à l’égard des victimes. Personnellement, je suis en colère contre cette barbarie à l’égard de citoyens innocents. »

00000 Paris

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image